Sommaire

Plusieurs équipements vous permettent de travailler ou de vous élever en hauteur :

  • l'échafaudage : construction temporaire le plus souvent à usage professionnel,
  • l'échelle,
  • l'escabeau : pour accéder à des hauteurs inférieures à 3 m,
  • la plateforme individuelle : l'escabeau en version industrielle,
  • le lève plaque et le monte matériaux pour élever, non pas la personne, mais les matériaux.
 

Échelle : toujours la même structure de base

Une échelle est toujours composée de :

Échelle : descriptif
Deux montants Parfois coulissants et de base :
  • évasée (conforme aux normes), assurant une stabilité optimale,
  • ou rapportée, beaucoup moins stable, parfois démontable.
Piétements antidérapants Assurent le contact avec le sol.
Barreaux transversaux
  • Disposés pour constituer un escalier,
  • supportés par les montants,
  • permettent de monter et de descendre en toute sécurité, sous réserve de respecter des consignes simples,
  • antidérapants, de forme rectangulaire ou arrondis.

Différents types d'échelle : double, coulissante...

La famille des échelles est assez vaste et comprend :

  • l'échelle droite, présentant un seul plan, s'appuyant simplement contre un support vertical,
  • l'échelle double : constituée de deux échelles réunies en leur partie supérieure, chacune servant d'appui à l'autre, son utilisation ne nécessite aucun support,
  • l'échelle coulissante : composée de plusieurs pans qui viennent coulisser les uns contre les autres augmentant ainsi la hauteur de travail,
  • l'échelle télescopique : se déplie, segment par segment,
  • l'échelle articulée ou transformable : forme modulable, plusieurs configurations possibles.

Caractéristiques d'une échelle : hauteur, charge, matériau...

Une échelle comporte différentes caractéristiques :

Échelle : ses caractéristiques
Hauteur de travail
  • Égale à la hauteur qu'un homme de taille normal peut atteindre les bras levés,
  • correspond à la hauteur de l'échelle déployée + 90 cm,
  • jusqu'à 6 mètres pour une échelle droite en acier et 12 m pour une échelle coulissante,
  • ne pas confondre avec la hauteur d'accès (à un rebord par exemple), égale à la hauteur déployée – 1 m.
Charge maximale admissible En général ne dépasse pas 150 kg.
Conception Droite, double, de surplomb, modulable.
Matériau Bois :
  • point fort : matériau naturel,
  • souvent en échelle d'extérieur.
Aluminium :
  • point fort : sa légèreté,
  • matériau parfois uniquement utilisé pour les échelons de l'échelle en acier.
Acier : robuste.
Fibre de verre : non conducteur, permet d'approcher les zones à risque électriques.

Réglementation et échelle : norme et décret

La norme EN131 impose les exigences relatives à la construction et à l'utilisation des échelles, ainsi sont fixés :

  • dimensions fonctionnelles, épaisseur du matériau, largeur intérieure, empattement de stabilité, distance entre les barreaux, etc.,
  • réalisation d'essais de résistance, de flexion, de torsion, de flambement des extrémités, de qualité des articulations, etc.

En complément, le décret 96-333 protège le consommateur en fixant les exigences de sécurité pour « les échelles, escabeaux et marchepieds » (exclus : les produits à usage professionnel), notamment la traçabilité du site de production, permettant en cas de problème de remonter au fournisseur.

Utilisation d'une échelle : les précautions à observer

L'utilisation d'une échelle doit se faire avec précaution, même si l'intervention se fait à faible hauteur et semble parfois anodine.

Bien positionner l'échelle

Tout d'abord, vérifiez que l'échelle est en état de fonctionnement avant son utilisation.

Dans le cas d'une échelle droite, positionnez correctement l'échelle en appui :

  • à la bonne inclinaison : elle ne doit être ni trop proche, ni trop éloignée du support,
  • debout contre la base de l'échelle, vos bras tendus doivent atteindre les barreaux,
  • en position stable : sur un sol dur et plan.

Sur l'échelle : une bonne posture

Laissez au moins trois barreaux au-dessus de vous de manière à conserver un garde-corps.

Montez et descendez toujours face aux barreaux de l'échelle.

Choisissez une position de travail confortable, qui ne vous demande pas d'effort conséquent pendant l'exécution de votre intervention.

Ne séjournez trop longtemps sur votre échelle, le risque de chute augmente avec la fatigue.

Échelle : pour de courts travaux

Une échelle n'est pas destinée à un travail continu.

Elle ne doit être utilisée qu'en cas de travail :

  • en hauteur,
  • ne présentant qu'un risque très faible,
  • et de courte durée.

Sinon, l'utilisation d'un échafaudage ou d'un autre équipement sécurisé est requise.

Transport de l'échelle : pensez à la sécurité

Portez l'échelle en la calant sur votre épaule et en l'inclinant vers l'avant.

Si vous la transportez sur le toit d'un véhicule :

  • ne la faites pas dépasser sur l'avant au-delà du capot et sur l'arrière de plus de 1 mètre,
  • attachez à son extrémité un bandeau ou un dispositif réfléchissant.

Prix d'une échelle : à partir de 100 €

Voici quelques prix indicatifs pour une échelle droite :

  • échelle droite en bois à base évasée et patins antidérapants, barreaux en acacia de largeur 0,44 m, hauteur 3 m : à partir de 130 €.
  • échelle droite en acier, échelons en aluminium, 12 marches, hauteur 3,5 m : à partir de 100 €.
Lire l'article Ooreka

Ces pros peuvent vous aider